Le marais

On trouve le gros sel blanc dans l’aire et sous l’eau. On se sert d’un simoussi pour le récolter. il peut être gris ou blanc selon la façon de le ramasser. Dans notre marais, il est blanc étant donné qu’on tire sur une couche de sel, et que nous ne faisons pas de tas en forme de pyramide sur le sol. On le récupère sur le bord, encore dans l’aire, et donc dans l’eau à l’aide d’un sourvon. La fleur de sel flotte à la surface de l’eau. Elle se forme grâce à l’effet du soleil et du vent. On la récolte à l’aide d’un outil, une lousse, ici fait avec une gouttière. On la dépose dans la brouette et ensuite en l’inclinant, on fait couler l’eau pour ne retrouver que la fleur de sel.

Au mois de mars, on assèche le marais pour pouvoir le nettoyer. Cela consiste à mettre le limon sur les chemins. Une fois le nettoyage terminé on laisse sécher 2 ou 3 jours et on commence à mettre de l’eau. Au fur et à mesure qu’elle s’évapore, on remet de l’eau jusqu’à ce que le sel se cristallise.